Tendance Retail 2020 : s’adapter aux enjeux de la distribution

Par Laurent Delannoy
Publié le 19 février 2020
Lecture : 4 min.
Le secteur du retail évolue rapidement en raison d’une forte concurrence, découvrez les prochaines tendances de 2020, où les innovations l’emportent.
3 #Retail

De nouveaux termes à retenir

Le retail est en pleine effervescence, l’ère de la vente en ligne et de la digitalisation des points de vente a renversé les codes du retail. Le phygital, ce sont les points de ventes physiques dans lesquels le digital occupe une place influente pour l’expérience client.

Véritable actif stratégique plutôt que gadget sans réelle valeur ajoutée, le phygital permet d’étendre les ponts entre les différents canaux de vente. Cette alliance du physique et du digital devient donc un enjeu crucial pour le retail qui tend de plus en plus vers l’omnicanalité.

Depuis quelques années, de nombreuses enseignes exploitent le digital, notamment en ouvrant des “concept stores”.
Comme Kiabi, par exemple, toutes développent des « miroirs augmentés » – des cabines d’essayage virtuelles qui permettent de tester différents vêtements grâce à des mannequins virtuels, et donc sans avoir à retourner dans les rayons.

 

Quand le retail s’empare de la dimension écologique

Depuis un certain temps, les consommateurs sont de plus en plus nombreux à essayer de préserver l’environnement ; que ce soit en délaissant les marques polluantes ou en évitant d’acheter des produits abusant d’emballages cartonnés ou plastiques. Les enseignes n’ont d’autres choix que de changer leurs méthodes face aux nouvelles exigences. La mise en place de ces technologies en magasin repousse donc les limites de la computer vision et du machine learning, pour une expérience d’achat sans effort.

Dans cette transition, le second hand explose, le respect de l’environnement devient un critère d’achat décisif : Aujourd’hui, un consommateur sur deux déclare avoir acheté des produits d’occasion lors de ces six derniers mois.

Reprenons  l’exemple de Kiabi qui annonce poursuivre ses engagements écologiques et sociétaux en signant le « Fashion Pact ».
Pour répondre aux exigences de ce pacte qui veut limiter l’impact de la filière textile sur le climat, la biodiversité et les océans via des objectifs fixés à horizon 2030 et 2050, l’enseigne de prêt-à-porter propose entre autres d’offrir une seconde vie aux vêtements, ou encore de passer à 100% de collections écoconçues d’ici 2030.

 

Des consommateurs connectés et exigeants

Avec l’arrivée de nouvelles technologies, les enseignes font face à des consommateurs de plus en plus informés et exigeants. Le magasin physique fait l’objet de showrooming, pratique qui consiste à visiter un point de vente pour découvrir ses produits pour, ensuite, se renseigner et effectuer son achat en ligne.

Le parcours client est donc altéré par ces nouvelles techniques de vente. De plus, les réseaux sociaux et les avis clients exercent une influence notable sur l’acte d’achat des consommateurs. Le vendeur connecté devient de ce fait une norme, et se place au centre de nouveaux services proposés aux clients.

L’enseigne Auchan a notamment équipé ses vendeurs d’un module de vente, véritable couteau suisse de la vente assistée. En effet, cet outil phygital leur permet entre autres de consulter en temps réel leurs stocks, d’accéder à un choix beaucoup plus important grâce à Auchan.fr ou encore d’associer des services à la vente de produits. Le retailer y gagne donc en efficacité, en connaissance du client et en satisfaction consommateur.

 

Chapeau bas aux innovations

En janvier 2018, le tout premier Amazon Go ouvrait ses portes à Seattle : un magasin sans caisse, situé à côté du siège social de l’entreprise, concept que les employés avaient eu l’occasion de tester. Aujourd’hui, le géant du commerce de détail pourrait ouvrir 3 000 boutiques sans caissiers d’ici 2021. Amazon Go était donc la première initiative d’un acteur du retail en ligne, visant à réinventer le magasin physique.

En quelques chiffres, leurs commerces physiques sont équipés d’une centaine de caméras, d’un peu moins d’une dizaine d’employés pour une capacité de 90 consommateurs simultanés.

Comme Amazon Go, les enseignes entrent dès à présent dans un processus de réduction de la taille de leurs points de vente. Plus petits, ils proposent une offre plus adaptée à une cible locale et à ses besoins directs.

L’offre et les stocks sont ainsi optimisés, pour un côté plus minimaliste. En 2020, on imagine voir apparaître de plus en plus de magasins de proximité, et dire adieu aux grands complexes commerciaux. Le modèle unique du magasin sera donc rapidement dépassé.

La majorité de ces tendances sont d’ores et déjà amorcées et seront intégrées de façon opérationnelle dans les années à venir.


Vous aimerez aussi

3 #Retail
La place de marché de spécialistes, la réponse française à la Mass Market Place.

Dans une logique multicanale, les enseignes doivent proposer une expérience client qui fusionne le meilleur des mondes numériques et physiques. Il est capital que cette expérience souvent démarrée sur le web puisse se prolonger dans le monde physique.

Lire la suite
3 #Retail
Le jour où Amazon tombera ?

Voilà quelques semaines que la NRF 2020 vision a fermé ses portes. « 2020 vision » ? Et que ne s’est-il pas passé ne serait-ce que ces 10 dernières années comme bouleversements dans le monde sans pitié du retail ?

Lire la suite