Quelques conseils pour vous lancer dans la vente en vidéo en direct sur votre site e-commerce

Par Julien Dogny
Publié le 28 juillet 2021
Lecture : 4 min.
3 #Commerce
shoppertainment illustration

Fin 2020, nous tirions un premier bilan de la crise que nous venions de vivre afin de comprendre les nouvelles habitudes prises par les consommateurs et comment les marques peuvent s’y adapter. (Replay) Parmi les pistes, commençait à émerger le liveshopping. Cette tendance est originaire de Chine où elle est très populaire. Des marques locales et internationales ont commencé à s’y intéresser et le phénomène commence à se répandre dans le monde. Chaque pays ayant ses particularités, le contenu et le format doivent être adaptés. C’est justement ce qu’on apprend dans une étude Forrester commandée par AliExpress.

Le shoppertainement n’est pas le nouveau téléachat

Le réflexe est assez naturel de comparer cette tendance à une version 2.0 du téléachat, mais plusieurs axes les différencient.

Tout d’abord, dans le shoppertainment, la communication se fait dans les deux sens. Les spectateurs ont la possibilité d’interagir avec le présentateur ou l’influenceur. La vidéo est généralement retransmise en live pour provoquer ces interactions, ce qui n’est pas le cas du téléachat.

Ensuite, l’acte d’achat est différent. En 1 clic, il est possible d’acheter le produit. Il est également possible de revoir à la demande les vidéos, de les intégrer dans le contenu des fiches produits. L’interactivité n’est plus présente mais le contenu et les questions en direct permettent de découvrir le produit sous un autre format.

Enfin, le présentateur joue un rôle différent. Avec le shoppertainment, ce sont plutôt des influenceurs, des leaders d’opinion voire des célébrités qui font découvrir le produit. Le présentateur s’engage un peu plus personnellement et met en jeu sa propre crédibilité. C’est un moyen important de donner confiance pour inciter à l’achat.

Les points clés à retenir de cette étude sur le shoppertainment

 

Comment réussir une session de vente en live streaming ?

Vous aurez plus de chance de convertir vos spectateurs en acheteurs en sélectionnant les produits que vous allez mettre en avant. En effet, les 3 catégories pour lesquelles l’acte d’achat sera le plus simple sont l’électronique, la mode et les cosmétiques.

Pour intéresser vos spectateurs, il faudra rendre votre session de vente intéressante. En plus de bien choisir votre présentateur, vous devrez inclure des moments ponctués par des jeux par exemple. Vous devez susciter l’interactivité. Au-delà de la partie fun, n’oubliez pas les informations essentielles du produit concernant sa disponibilité, son prix et les promotions et bien sûr les délais de livraison.

Bien qu’une majorité de personnes vous regarderont sur mobile, l’acte d’achat s’effectue encore majoritairement sur desktop. Dans cette étude, les participants indiquent qu’il est plus simple pour eux d’interagir sur un desktop. Ils poursuivent également avec un acte d’achat plutôt sur desktop.

La durée du stream recommandée est d’une dizaine de minutes. Si vous prévoyez de faire des sessions plus longues, prévoyez bien que la durée de rétention d’un spectateur sera en moyenne de 10 minutes donc vous devrez prévoir de répéter les informations essentielles régulièrement pour ceux qui rejoindraient en cours de diffusion.

Enfin, pour avoir un capital sympathie fort mais aussi utiliser le bon vocabulaire, le choix de votre présentateur sera très important. Préférez un expert local ou un influenceur qui connaît un peu le produit pour le décrire dans le détail et qui trouvera les bonnes informations à transmettre et donner envie à vos spectateurs d’acheter.

Tester le format liveshopping pour forger vos convictions

Même si vous n’êtes pas encore convaincu du format, sachez que la vague du liveshopping va déferler. Amazon vient de tester le format aux Etats-Unis pour ses Prime Days avec de très bons résultats et le déploiement en Europe et notamment en France va prochainement arriver.

Il est tout à faire possible de se lancer très facilement dans l’expérience et obtenir quelques KPIs. Vous pourrez ainsi vérifier si vos prospects et clients sont réceptifs à ce nouveau format. L’investissement n’est pas élevé pour lancer une première expérimentation. Avec ses premiers retours, vous pourrez alors améliorer vos prochaines sessions pour trouver votre cible et les produits à mettre en avant.


Vous aimerez aussi

3 #Commerce
Qu’est-ce qu’une mission de cadrage e-marketing ?

La mission de cadrage e-marketing est un préalable nécessaire avant tout lancement de projet E-CRM : elle permet de faire un état des lieux de l’existant en matière de relation client, de comprendre l’écosystème de l’entreprise que nous accompagnons, et s’inscrit dans une stratégie plus large de transformation digitale.

Lire la suite
3 #Commerce
visuel webinar amélioration performances digitales
Comment améliorer vos performances digitales ? Les clés de notre webinar

La performance d’un site e-commerce ou de vos outils digitaux est un savant mélange entre un parcours optimisés et une plateforme rapide et bien exploitée. Comment les améliorer ?

Lire la suite
FR   |   EN