Product Owner, qu’est-ce que c’est ?

Par Emilia Chemineau
Publié le 11 mars 2020
Lecture : 5 min.
Le Product Owner, ou PO, est une nouvelle figure dans le développement d’un projet. Apprenez tout ce qu’il faut savoir sur ce métier et ses missions.
1 #Carrière

La méthode agile Scrum

On la définit généralement comme étant un modèle dans lequel il est possible de résoudre des problèmes complexes dans un environnement dynamique, productif et créatif. Tout en créant des produits à forte valeur ajoutée.
Si vous faites de la gestion de projet, vous devez savoir que Scrum est une application de la méthodologie Agile qui repose sur une forme de travail itérative et incrémentale. Plus simplement, Scrum est un processus qui permet aux équipes de gérer des projets et de résoudre des problèmes aussi efficacement que possible.

Au départ, Scrum était utilisé comme gestionnaire de mise à jour par les équipes de développement, jusqu’à ce qu’il devienne une véritable méthode de travail.
La méthodologie est de plus applicable pour des équipes de tout bord, du marketing au support client en passant par les équipes techniques, vous avez de quoi gagner en efficacité peu importe votre secteur !

La méthode Scrum propose de catégoriser les projets en fonction des critères “À faire”, “En cours” et “Terminés” de manière à pouvoir accompagner en temps réel l’avancement des tâches. Un simple coup d’œil vous permet de vous rendre compte si quelqu’un est en train de travailler sur la nouvelle mise à jour ou sur la rédaction d’un article de blog, ou si les tâches n’ont pas encore commencé.

Des commentaires et des retours peuvent être ajoutés, ce qui contribue à améliorer la qualité finale des livrables, en plus des gains en productivité.

 

Le rôle du Product Owner

Maintenant que nous sommes à jour sur ce qu’est la méthode Scrum, entrons en détail sur ce qu’est un Product Owner. Différent du product manager, il peut être considéré comme un super chef de projet. Son rôle est de concevoir un produit ou un service autour d’une équipe agile Scrum. Ce poste demande d’être très organisé puisqu’il intervient tout au long du projet, en découpant le processus de conception de produit en petites étapes de quelques semaines.

C’est un profil nouveau qui se veut très au fait des compétences avec lesquelles il collabore. Il reprend les bases de l’approche prédictive en mettant l’accent sur les échanges avec le client. Son objectif est de donner un maximum de valeur au travail de l’équipe, tout en étant l’interface entre les clients et les équipes de conception.

 

Comment être un bon Product Owner ?

Tout d’abord, il est nécessaire d’avoir de fortes connaissances métiers, une vision du produit final et une bonne compréhension des utilisateurs. Le PO doit également être bon négociateur. Ce poste demande d’être autonome, flexible et responsable : il faut inspirer la confiance, car les décisions fermes et pertinentes ne manqueront pas. C’est pourquoi, on ajoutera que le product owner se doit d’être bon communicant, le dialogue étant l’élément clé qui déterminera la réussite du projet.

 

Product backlog ? User stories ? Sprints ?

On ne peut pas parler de Product Owner sans un passage par le product backlog, les user stories ou encore les sprints. Mais qu’est-ce que tout cela représente ?

Parmi les outils les plus utilisés par le Product Owner, nous retrouvons le product backlog. Il permet de lister les éléments clés et les fonctionnalités qui constituent le projet. Il est modifiable à volonté pour s’ajuster ainsi aux différentes évolutions.
Vous avez sûrement déjà aperçu des murs remplis de post-its, et vous vous êtes demandé ce que cela pouvait être ? Voici une des possibilités pour réaliser et ordonner son backlog.

Il faut savoir que ce dernier est souvent modifié lors du passage d’un sprint à un autre. Mais un sprint, qu’est-ce que c’est ?
Lors de la conception d’un produit, le PO et ses équipes vont passer par plusieurs périodes de travail courtes (1 mois maximum). Pendant cet intervalle, l’équipe va concevoir, réaliser et tester de nouvelles fonctionnalités. Selon l’ampleur du projet, on peut aussi bien arriver à 3 sprint qu’à 15 ou plus..

Nous terminerons avec les user stories : vous rappelez-vous ce mur rempli de post-its ? Un post-it équivaut à une User Story, tout simplement. On formate chaque tâche de manière synthétique en trois parties :

  • Qui cela concerne-t-il ?
  • En quoi consiste ce besoin ?
  • Quel en est l’objectif ?

 

En bref, on construit une phrase qui explicite le besoin :
“En tant que … , je dois pouvoir… afin de …”

Concluons en précisant que les caractéristiques d’un Product Owner sont de détecter et répondre aux besoins des utilisateurs, de pouvoir tester régulièrement et d’itérer si le travail est satisfaisant. On peut ainsi dire que le PO est synonyme d’innovation.


Vous aimerez aussi

1 #Carrière
Retour en images sur le Coding Game du 7 novembre

Une trentaine de développeurs se sont réunis au sein de nos locaux de Lille pour s’affronter lors de battles royales de choc sur le thème Tron.

Lire la suite