Monitoring des sauvegardes : la face immergée de l’iceberg

Par Claire Pichard
Publié le 9 mars 2022
Lecture : 8 min.
Lorsque l’on parle de qualité du delivery, c’est le plus souvent la disponibilité des plateformes qui est évoquée, mesurée grâce à l’indicateur contractuel du SLA (Service Level Agreement). Cela étant, il s’agit de la face émergée de l’iceberg, puisque l’aspect le plus critique pour nos clients est la sécurité, et notamment la sécurité de sa donnée.
7 #Techno

Un site indisponible peut entacher l’image de marque d’une entreprise, empêcher la prise de commande et donc représenter une perte de chiffre d’affaires. Une perte de données peut entraîner des conséquences beaucoup plus graves, sur le long terme, pour n’importe quelle entreprise, qu’elle soit dans le domaine du e-commerce ou de la santé.

 

Visualiser l’état des sauvegardes en un coup d’œil

​​​​​​Notre outil de supervision a fait l’objet d’une migration qui s’est déroulée sur 3 ans, avec le passage de Nimsoft à Coresight aujourd’hui.

L’un des derniers pans de cette migration est la supervision des sauvegardes de nos clients ; avec un monitoring des sauvegardes refondu permettant d’avoir l’assurance qu’elles soient réalisées aux bonnes fréquences conformément à nos engagements contractuels.

L’ensemble est intuitif et permet d’accéder facilement aux données. Auparavant, les équipes devaient consulter différents outils et agréger manuellement les données. Aujourd’hui, toutes les informations souhaitées peuvent être trouvées en quelques clics, avec une granularité par client ou par serveur, avec les taux de réussite des sauvegardes jour par jour.

Dans une vraie démarche LEAN, pour nos collaborateurs qui utilisent ces informations au quotidien, c’est un réel confort de travail apporté par cette migration en plus du gain de temps créé par l’automatisation de certains traitements de données.

Un travail similaire  a également été mené sur la SLA avec une visualisation de la disponibilité des clients en temps réel.

Sauvegarder c’est bien, pouvoir restaurer c’est mieux

​​​​​​​Au-delà de la réussite des sauvegardes, il faut s’assurer qu’elles soient fonctionnelles et exploitables.

Pour cela, nous réalisons des restaurations de sauvegardes automatisées. Auparavant, un fichier aléatoire du client était restauré tous les trois mois. Aujourd’hui, l’intégralité de l’environnement du client est restaurée toutes les 3 semaines. Un serveur ainsi restauré est ensuite démarré dans un environnement déconnecté du réseau et nous nous assurons de son bon fonctionnement. Ces restaurations sont des tâches de fond alors qu’elles étaient auparavant réalisées manuellement.

Ces tests de restaurations et de vérifications de l’intégrité des données sont des gages de sérieux et de qualité de service pour nos clients.

La suite ?

​​​​​​​En 2022, un deuxième projet structurant est mis en place : l’évolution de l’outil de ticketing entre nos clients et nos équipes support.

Si l’outil de supervision correspond aux yeux de nos équipes, l’outil de ticketing est la colonne vertébrale de notre infogérance. Cet outil est au cœur de notre métier et de la relation avec nos clients.


Vous aimerez aussi

7 #Techno
L’offre Kubernetes de Pictime Groupe : un déploiement en continu, associant agilité et sécurité

Pour devenir plus agiles et réduire leurs coûts, les entreprises s’engagent dans toujours plus de projets de transformation digitale.

Lire la suite
7 #Techno
Faille Log4J : nos équipes mobilisées !

Depuis le 10 décembre et la publication de cette faille, nos équipes de production et de cybersécurité sont pleinement mobilisées et synchronisées pour traiter et protéger les applications de nos clients.

Lire la suite
FR   |   EN