Manifeste pour un Numérique éco-responsable

Par Laurent Duiquet et Julien Dogny
Publié le 2 juillet 2021
Lecture : 10 min.
5 #Groupe

Maîtrisons notre impact numérique

Les usages numériques sont responsables de 4% des émissions mondiales de gaz à effet de serre ; ce chiffre devrait doubler d’ici 2025 !

En février 2021, le Ministère de la Transition Ecologique a rendu sa feuille de route pour faire converger le numérique avec l’exigence environnementale. Il pose un cadre avant une probable législation contraignante.
Chez Pictime Groupe, nous n’avons pas attendu la contrainte d’un cadre réglementaire à venir pour commencer à agir !

Si le numérique offre l’avantage de diminuer l’usage et la consommation de papiers, il contribue désormais aussi à la réduction des déplacements grâce au développement du télétravail, Pour autant, en continuant de se développer, le numérique ne cesse d’augmenter son impact environnemental.
En d’autres termes, en dépit de ses promesses d’usages plus écologiques, le développement du numérique « pollue » davantage :

  • 75% de l’impact environnemental du numérique provient de la phase de fabrication des équipements
  • La vidéo en ligne consomme 80% de l’ensemble de la bande passante d’internet, soit plusieurs centaines de millions de tonnes de CO2 par an
  • En une heure dans le monde, 8 à 10 milliards d’emails sont échangés et le plus souvent stockés (sans même compter le spam) !

 

Nos priorités pour lutter contre notre impact environnemental et numérique

Nous pouvons tous être acteurs de la réduction de l’impact environnemental du Numérique.
Chez Pictime Groupe nous avons pris des initiatives depuis longtemps pour réduire notre pollution numérique comme notre impact environnemental et faire adopter les bons réflexes à nos collaborateurs.

Pour lutter contre notre pollution numérique et environnementale nous avons choisi désormais de structurer notre démarche autour de 4 axes de fond :

  • Le choix et la gestion de nos data centers
  • La sélection de nos équipements informatiques et leur gestion
  • Notre production informatique et logicielle et celle réalisée pour nos clients
  • Nos locaux et bâtiments, dans leur usage comme dans leur gestion

Sur tous ces axes, nos choix, nos décisions et nos actions s’accompagnent de mesures concrètes et opérationnelles favorisant l’appropriation des enjeux d’un numérique éco-responsable et l’adoption des bons réflexes par tous nos collaborateurs.

Pour illustrer notre démarche, rien de mieux que des actions concrètes !
Les actions citées ne sont pas exhaustives mais témoignent de notre volonté et de notre contribution directe à la réduction de l’impact environnementale du Numérique.

 

Le choix et la gestion de l’énergie de nos datacenters

Nos orientations stratégiques nous conduisent à choisir et déployer des infrastructures aboutissant à bon niveau de « PUE : Power Usage Effectiveness ».
Cet indicateur de performance énergétique, mis au point par le Green Grid, permet de mesurer l’efficacité énergétique d’un datacenter en divisant le total de l’énergie consommée (en incluant les systèmes de refroidissement) par l’énergie utilisée par les équipements informatiques.
Le PUE fait partie des facteurs de choix de nos datacenters et avec nos partenaires, nous veillons à la réduction de ce PUE en vue de tendre vers 1 !

Les datacenters que nous utilisons sont actuellement alimentés à plus de 50% en énergies renouvelables et nos fournisseurs sont engagés dans des programmes de Green IT ou d’efficacité énergétique certifiés pour tendre vers 100% d’énergies renouvelables. L’un de nos fournisseurs utilise un système de refroidissement par blocs de glace, conjointement avec des systèmes de free cooling pour réduire la consommation d’énergie.

Les méthodes de déploiement et d’urbanisation utilisées dans nos datacenters sont régulièrement optimisées en termes de câblage, de peuplement de baie, de densité et de flux d’air afin de maximiser l’efficacité énergétique. La recherche régulière de nouvelles salles comporte systématiquement un volet énergétique et nous privilégions les solutions à haut rendement.

Et comme un serveur qui ne consomme pas d’énergie est un serveur éteint, nous nous assurons avec nos clients d’avoir toujours le nombre de serveur nécessaires pour accueillir qualitativement les visiteurs. Nous travaillons le Capacity Planning avec nos clients et mettons en place de l’ajustement automatique en fonction des ressources nécessaires.

 

La sélection de nos équipements informatiques et leur gestion

 

S’agissant de nos datacenters, tous nos équipements sont choisis et paramétrés pour une consommation énergétique moindre et exploités avec une couche de virtualisation afin de minimiser les serveurs dormants énergivores. Pour la sélection de nos matériels, nous recherchons le meilleur équilibre possible entre performance technique, durée de vie et performance énergétique en privilégiant les critères suivants :

  • Alimentations « Energy Smart » configurées en rendement maximum (BIOS),
  • Disques durs SSD à chaque fois qu’il est possible ou à défaut 2.5’’ plus légers et basse consommation,
  • Management à distance évitant les déplacements de techniciens.

S’agissant du parc informatique équipant nos collaborateurs, notre philosophie est la même : associer la performance énergétique à la performance technique. Tous nos collaborateurs sont équipés d’ordinateurs portables. Au-delà de la praticité pour le télétravail, il s’agit d’un choix également écologique car un ordinateur portable consomme jusqu’à 80% de moins qu’un ordinateur fixe.

Nous prenons soin de sélectionner des matériels d’excellente qualité permettant d’augmenter leur durée de vie et ainsi d’éviter de remplacements prématurés. Lorsque nous remplaçons un matériel ordinateur au terme de 4 ans au lieu de 3, nous réduisons mathématiquement son impact écologique de 33%.

 

Notre production informatique et logicielle et celle mise en œuvre pour nos clients

Lorsque nous concevons ou hébergeons des applications web pour nos clients, nous sommes évidemment attentifs à leur performance technique. Mais depuis quelques temps nous sommes également devenus vigilants et même de plus en plus vigilants à la consommation en ressources de production et énergétiques de ces applications.

Depuis quelques temps nous avons développé une démarche d’accompagnement de nos clients appelée « Performance Management ». Dans le cadre de cette approche, nous accompagnons nos clients lors de la mise en œuvre de leurs applications et/ou de leurs plateformes d’hébergement comme dans leur exploitation. Nous nous appuyons sur des indicateurs eco-index, dans le choix de solutions permettant de réduire drastiquement les ressources serveurs utilisées mais aussi les ressources utiles sur les devices des utilisateurs, permettant ainsi de gagner sur ces deux niveaux de consommation de puissance et d’énergie.

Définir une architecture technique économe en ressources et en consommation d’énergie, s’appuyer sur les technologies de Cloud Computing et les principes du « Serverless » pour dimensionner dynamiquement les ressources serveurs adaptées à l’usage réelle d’une application, déployer des solutions de gestion de cache pour optimiser les ressources serveurs et réduire les flux de transferts de données sont autant de bonnes pratiques que nous déployons non pas seulement pour améliorer la performance technique des applications et plateformes de nos clients mais aussi pour réduire leur impact sur l’environnement.

Concevoir un code informatique « écologique, » c’est aussi optimiser notre manière de rédiger des algorithmes, d’éviter les duplications de code et cultiver l’efficience et l’optimisation dans les projets d’applications comme dans les architectures techniques des plateformes d’hébergement.
Pour ce faire nous mettons à disposition de nos clients une Plateforme d’Intégration Continue mutualisée et un outillage dédié à l’optimisation de code, déployés sur une architecture Cloud qui mutualise et alloue les ressources utiles en les dimensionnant aux seuls besoins nécessaires au développement de leur application.

Pour éviter le stockage superflu, nous prenons par exemple en compte les durées de rétention de fichiers permettant l’analyse des incidents et économiser de l’espace. Nous intégrons cette démarche dans chacune des tâches récurrentes permettant de supprimer les ressources dont le site et ses utilisateurs n’ont plus besoin. A-t-on réellement besoin de stocker des milliers d’images de produits d’une ancienne collection, qui ne seront plus en stock ou non présentés sur un site de e-commerce ?

La RGPD impose un principe de frugalité dans la collecte de données en ne demandant que les informations réellement nécessaires. C’est finalement un principe très sain qui répond aux enjeux de la protection des données personnelles mais qui peut aussi s’étendre à tous types de données et ainsi contribuer à un stockage raisonné des données et à la réduction des moyens et des consommations énergétiques nécessaires à leur conservation !

 

Nos locaux et l’engagement de nos collaborateurs

 

Grâce à leur conception bioclimatique, nos bâtiments répondent aux exigences des dernières normes RT 2012, et présentent des besoins énergétiques limités en matière de chauffage, de refroidissement et d’éclairage.

La gestion technique automatisée de nos bâtiments permet d’optimiser les consommations d’énergie électrique utiles en fonction de l’usage effectifs des espaces, des conditions extérieures de lumière comme de température. Cette exigence d’efficacité énergétique du bâti permet de diviser par trois le plafond de consommation en énergie primaire.

Tous nos plateaux projets ainsi que les bureaux individuels sont dotés de murs inscriptibles évitant l’utilisation de paperboard et permettant la réduction de la consommation de papier.

Des actions permettent aussi à chaque collaborateur Pictime Groupe de prendre conscience et d’agir pour réduire son empreinte écologique numérique et physique : nous participons ainsi au Cyber World Clean Up Day permettant de réduire les espaces utilisés mais aussi d’enclencher de nouveaux réflexes chez nos collaborateurs et nous avons mis en œuvre le tri sélectif de tous nos déchets en veillant à différentes mesures visant à réduire leur volume.

 

Pictime Groupe est en action pour la réduction de la pollution numérique

Ces 4 axes d’action pour un numérique responsable font partie intégrante de notre démarche de réduction de notre pollution numérique.

Acteur du numérique et du digital au quotidien aux cotés de nos clients et de leurs utilisateurs, il est de notre responsabilité de les inclure et les accompagner dans cette démarche. Au-delà de la prise de conscience, c’est avec des gestes concrets que nous nous engageons pour réduire à chaque fois que cela est à notre portée notre empreinte écologique.

 

Ensemble, agissons et innovons dans nos pratiques au quotidien pour un numérique plus responsable !

 

 


Vous aimerez aussi

5 #Groupe
Quelques conseils pour rendre votre site plus accessible

Rendre un site accessible, c’est se soucier de rendre son site consultable par les personnes atteinte d’un handicap. Mettre en place les bonnes pratiques leur permet d’utiliser votre site et bénéficie à l’expérience générale du site et son positionnement sur les moteurs de recherche.

Lire la suite
5 #Groupe
Comment adapter sa démarche data & marketing post Covid ? [Replay]

[Replay Webinar] Le cadrage e marketing est une étape qui permet de placer l’utilisateur au centre de la réflexion et d’analyser l’existant en vue de construire une roadmap

Lire la suite
FR   |   EN