Le Design Thinking, quels avantages pour l’entreprise et ses projets ?

Par Emilia Chemineau
Publié le 23 mars 2020
Lecture : 7 min.
Le Design Thinking où la solution innovante qui permet de faire évoluer vos projets en actions concrètes et en prototypes tangibles.
5 #Groupe

Définition et origines du Design Thinking

Le Design Thinking est une approche de l’innovation centrée utilisateur qui permet de transformer les idées et les projets en actions réelles et en prototypes tangibles et produits innovants.

La méthode permet de faire travailler de concert différents métiers : spécialistes Santé, marketing, ingénieurs et design. Cela permet de combiner au maximum les compétences analytiques des uns avec les compétences intuitives des autres.

Elle peut entraîner une nouvelle organisation du travail en entreprise.

Pour illustrer davantage ce principe, et l’ancrer dans notre quotidien, prenons l’exemple du caddie de supermarché des équipes IDEO. Réalisé en 1999, il représente sûrement le projet le plus connu basé sur le Design Thinking.

Afin de démontrer la démarche d’innovation de ce processus dans le cadre de l’émission “Nightlane”, l’agence IDEO propose de concevoir, en quatre jours, un tout nouveau modèle de caddie répondant aux problématiques suivantes :

  • Maniabilité
  • Coût de maintenance
  • Comportement d’achat
  • Sécurité (notamment pour les enfants)

 

Outre la question du coût de maintenance, nous retrouvons la notion d’expérience. Ce nouvel objet ne doit pas simplement contenir et transporter des produits, mais doit optimiser l’expérience d’achat des clients. Pour cela, IDEO a convié une équipe formée d’ingénieurs, de psychologues, d’experts marketing et de designers.

Les prémices du Design Thinking naissent dans les années 50, lorsque le publicitaire américain Alex Obsorn met au point le Creative Solving Problem (CSP) et la technique du brainstorming. L’objectif était de réunir son équipe et stimuler sa créativité en lui faisant entrelacer différentes idées afin de résoudre un problème en trouvant les bonnes solutions.

Ce savoir-faire sensibilisera alors le monde de l’entreprise à la pensée créative.

Dans les années 60, le premier programme inter-départemental de Design Thinking est créé par Rolf Faste à l’université de Stanford. Ce dernier se veut centré sur l’humain.

Enfin, en 1991, David Kelley et Tim Brown fondent l’agence de design “IDEO” qui sort le Design Thinking des concepts théoriques pour aider les organisations à développer de nouveaux produits et services.

Depuis les années 2000, une multiplication de publications, de colloques et de cours fleurissent à ce sujet. En 2012, on verra même apparaître 3 écoles de Design Thinking, à Paris, Pékin et à Tokyo.

 

Étapes du Design Thinking

La démarche initiale repose sur l’empathie, c’est-à-dire la capacité des équipes à se mettre à la place des clients/utilisateurs. Et ce afin de ressentir, percevoir, comprendre les attentes, leurs volontés et surtout leurs besoins.

Rolf Faste, directeur de la section “design product” à l’université de Stanford, a défini 7 étapes distinctes du Design Thinking (Ideo simplifiera ce nombre d’étapes pour les passer à 3)

 

  1. La définition

Cette première étape permet d’identifier le challenge, prioriser le projet ainsi que de déterminer ce qui en assurera le succès.

 

  1. La recherche

Cette partie permet de comprendre les utilisateurs (analyses et interviews) ainsi que le contexte (benchmark). Chaque participant va notamment identifier les besoins et motivations des clients finaux.

 

  1. L’idéation

Effectuée seule, puis en groupe, cette phase de production d’idées est alimentée par un moment d’inspiration où chaque participant va avoir un impact. La méthode offre des outils qui permettent de trouver des idées innovantes qui aboutissent à la résolution du challenge. On favorise l’intelligence collective et permet d’avancer ensemble, de façon très concrète.

 

  1. Le prototypage

Ici, on combine, croise et affine les idées. On crée des brouillons, des maquettes ou des prototypes. C’est cette phase qui rend unique le Design Thinking comparé aux autres méthodes.

 

  1. La sélection

Puis vient l’étape du choix des idées à garder. Généralement, cette sélection se fait naturellement en prenant compte des contraintes initialement définies. Après discussions et délibérations, l’idée la plus novatrice, réalisable et rentable est choisie.

 

  1. Implémentation

La mise en place consiste à rédiger un plan d’action, donner des responsabilités et définir les ressources nécessaires à la mise en place du projet. Cette phase est primordiale pour le suivi du projet.  Elle mène à la définition d’une roadmap produit réalisable.

 

  1. Tests et apprentissage

Enfin, la dernière étape : l’apprentissage. Cela permet de recevoir un feedback du client final, et de déterminer si la solution validée répond à l’objectif de départ. Ces retours permettront d’identifier des axes d’amélioration sur le produit.

 

Avec le temps et ses diverses utilisations, la méthodologie a évolué. La “D.School” de Stanford, référence dans le milieu du Design, réduit le nombre d’étapes à 5 :

  • Faire preuve d’empathie
  • Définition
  • Idéation
  • Prototypage
  • Tests

 

Quels avantages pour une entreprise ?

Le Design Thinking est une méthode qui comporte de nombreux avantages. Les entreprises pratiquants cette méthode de travail sont plus créatives et innovantes.

Elle permet la création de liens très importants entre les différents pôles d’une entreprise. La cohésion d’équipe qui s’ensuit valorise ainsi le travail de chacun.

Travailler de la sorte implique de se concentrer sur l’essentiel, de trouver de nouvelles idées et donc, parfois, de se tromper et de réajuster certains points. Utiliser le Design Thinking c’est se mettre à la place de l’utilisateur, comprendre ses habitudes et envies ce qui permet de déployer une expérience utilisateur unique.

 

Pour comprendre la manière spécifique dont le design thinking s’applique au domaine de la santé, découvrez l’article « Le design thinking ne se limite pas à des personae ».

Pour en savoir plus sur l’User experience, visitez notre page dédiée.

 


Vous aimerez aussi

5 #Groupe
Pictime Groupe et Quanta sont partenaires pour l’amélioration des performances techniques

Pictime s’associe officiellement à Quanta avec un partenariat, pour être encore plus pertinent sur l’optimisation technique. Nos premières références communes nous permettent de valider que nos démarches d’amélioration suivent la même philosophie et que nos équipes sont parfaitement alignées.

Lire la suite
5 #Groupe
Pictime Groupe forme un partenariat avec Scaleflex pour aider les marques dans la création d’expériences digitales engageantes grâce au Digital Asset Management et à l’optimisation

« La qualité des parcours clients est un enjeu clef au cœur de nos projets chez Pictime Groupe. Apporter les meilleures solutions pour améliorer l’expérience utilisateur est donc naturel pour nous, de ce fait ce partenariat avec Scaleflex se révèle une évidence pour nos entreprises et créateur de valeur pour nos clients » Camille Cacheux, Directeur Général Adjoint Pictime Groupe

Lire la suite
FR   |   EN