La virtualisation du recrutement et de l’intégration de nouveaux collaborateurs

Par Maeva Dael
Publié le 15 juin 2020
Lecture : 5 min.
Le 16 mars dernier, la nouvelle est tombée. Confinement total pour tous les français. Les collaborateurs de Pictime Groupe n’y ont pas échappé. Conformément aux décisions gouvernementales, les locaux de l’entreprise ont fermé leurs portes, ce qui nous a poussé à adapter nos méthodes de travail. Le recrutement et l’intégration des collaborateurs y compris.
1 #Carrière

Le recrutement

Le point le plus important pour nous était de garder la même qualité dans le processus de recrutement. Habituellement, nous commençons par une rencontre dans nos locaux des candidats avec un membre de l’équipe recrutement. Cette étape importante permet, pour le candidat, d’évaluer l’intérêt de la mission et, pour le recruteur, de valider le mindset, les compétences et la motivation du candidat. Cette rencontre souvent réalisée dans nos locaux a été remplacée par un échange en visioconférence. La rencontre des candidats à distance, nous permet d’avoir un véritable échange presque aussi pertinent que celui que nous avons en présentiel, à l’exception du langage non verbal, qui joue une partie importante dans tout échange, d’autant plus lors d’un entretien, et que nous saisissons beaucoup moins bien à distance. C’est la limite au 100% virtuel. Rien ne vaut un entretien en présentiel pour comprendre pleinement son interlocuteur.

La seconde étape de notre processus est un entretien avec l’un de nos experts techniques. Les murs inscriptibles présents dans toutes nos salles de réunions, nous permettent de poser le problème, d’échanger et ainsi tester et valider les compétences techniques du candidat.

Cette étape cruciale, a été la plus impactée par l’impossibilité de se rencontrer en physique. Mais nous avons rapidement mis en place une solution de test en ligne, qui nous a permis de maintenir un échange technique de qualité lors de ces entretiens.

Suite à ces deux entretiens, la dernière étape de validation est un échange avec le manager. Le but est de confirmer la motivation des deux parties, mais également de présenter l’équipe et de visiter les locaux.  Elle se termine généralement par la formulation de la promesse d’embauche.

En cette période extraordinaire du 100% virtuel, nous nous sommes organisées pour que le candidat ne manque aucune étape de ce processus. Ainsi, pour remplacer la visite des locaux nous avons fait visionner aux candidats des vidéos tournées sur le campus pour leur permettre de mieux se projeter. Et tout cela nous a permis de recruter à distance dans les meilleures conditions possibles.

La vie de l’entreprise

Nous avons donc réussi à recruter mais la vie de l’entreprise aussi a suivi son cours, le mot clé étant toujours l’adaptation. Nous avons intégré de nouveaux collaborateurs, engagés avant le confinement, en assurant à chacun le même Welcome Day mais cette fois-ci virtuel. Au programme : une matinée partagée entre la présentation de l’entreprise, la remise du matériel nécessaire au travail et un échange virtuel ensuite avec toute l’équipe afin de mettre le pied à l’étrier.

Vincent, arrivé pendant le confinement, témoigne :

« A mon arrivée pendant le confinement, il y a eu des moments d’échanges avec d’autres personnes de mon équipe, ce qui m’a permis de créer le lien avec mes nouveaux collègues. J’ai regardé la communication, les challenges, les emails. C’est exceptionnel d’avoir des choses comme ça. Ça me démangeait d’y participer, mais je suis arrivé en pleine clôture comptable, et ça m’a échappé. J’ai même dit à ma femme que je pouvais participer à des cours de Pilates en ligne pendant le confinement si je le souhaitais ! C’est la première fois que je vois ça dans une société. Ça permet de faire autre chose que le travail. »

Les moments de partage sont devenus digitaux, avec de nombreux challenges : cours de sports à distance, de concours photos, réunions d’équipe ( formelles comme informelles.. ), mais aussi autour de formations techniques proposées par des collaborateurs pour leurs collègues.

Nous avons donc tous réussi à nous adapter, et à tirer le meilleur de cette situation. Malgré tout ce qui a pu être mis en œuvre, il y a une limite : on ne remplace pas le lien social, que ce soit dans le recrutement ou dans la vie d’entreprise, c’est essentiel. Le sentiment de se retrouver dans les locaux de l’entreprise pour laquelle on s’investit, l’échange avec nos collègues sur le quotidien, le partage des victoires et des moments difficiles, ce sont des choses qui montrent que le virtuel n’est pas suffisant.


Vous aimerez aussi

1 #Carrière
Découvrez le témoignage d’Adrien, Analyste Sécurité et ancien alternant Pictime Groupe

Je suis en charge d’effectuer des analyses, des réponses à incidents, la mise en place d’outils de sécurité ainsi que des tests de sécurité sur les plateformes de nos clients au travers de scans de vulnérabilité et des tests d’intrusion.

Lire la suite
1 #Carrière
Donner du sens au travail : nouvelle génération & brown-out

Il existe beaucoup de stéréotypes et de conceptions différentes sur les nouvelles générations, mais quoi que l’on en pense, les jeunes actifs vivent de plus en plus un questionnement majeur : comment donner du sens dans le travail ?

Lire la suite
FR   |   EN