Evolution du marché de la santé post covid

Par Julien Dogny
Publié le 4 juin 2021
Lecture : 5 min.
2 #Santé
Evolution marche de la sante illustration

Dans sa dernière étude, Dealroom nous livre l’état du marché de la santé dans le monde avec des enseignements plus spécifiques à l’Europe et la France. Dealroom analyse les entreprises et start-ups de la tech les plus prometteuses et cette analyse se base sur leurs études, le marché de l’investissement dans les start-ups stanté d’INKREF Capital et MTIP ainsi que des éléments du cabinet Deloitte. Vous pouvez retrouver létude complète sur leur site mais en voici le résumé.

Un virage progressif sur un marché à 8 mille milliards de dollars

Les dépenses de santé augmentent dans tous les pays en moyenne de 5% par an. Malgré des dépenses qui augmentent, une partie de la population n’a pas d’accès aux soins. L’une des solutions est de pouvoir traiter le plus en amont possible les problèmes pouvant survenir. Il peut y avoir un rapport de 1 pour 400 sur une pathologie selon la précocité de sa détection.

Avec les prises en charge des Etats et des assurances privées (mutuelles notamment), les patients ne voient qu’une partie des frais nécessaires à leur santé. Bien qu’ils n’en soient pas conscients, ces coûts augmentent et avec l’appropriation du digital, le public s’attend à ce que la technologie permette un meilleur accès aux soins.

L’évaluation des entreprises de santé en Europe est estimée à 41 milliards de dollars avec en tête la vente de médicaments en ligne et le soin en ligne dont la télémédecine. Le marché en Europe n’en est pourtant qu’à ses débuts.

Jusqu’en 2020, le focus a été mis sur la pertinence des soins dans une logique coût vs valeur. Le nombre de produits connectés de santé a augmenté. Les techniques d’intelligence artificielle, de séquençage se sont accélérées. L’utilisation des outils numériques s’est démocratisée.

Avec l’arrivée de la COVID, la réglementation sur les soins à distance a évolué. Les patients ont commencé à avoir confiance dans cette nouvelle pratique. De nombreuses start-ups et entreprises ont investi dans les outils.

Pour la suite, ces nouvelles réglementations vont rester. La logique coût vs valeur va s’accentuer. Les patients s’attendent à toujours plus d’outils numériques pour accéder aux soins. Les investissements vont continuer à accélérer sur les solutions digitales liées à la santé.

Le futur sera proactif, décentralisé, personnalisé avec une ambition de réduction des coûts sans diminuer la qualité des soins


Proactivité
: la détection le plus tôt des pathologies est un énorme levier pour diminuer les frais de santé. Les objets connectés et le monitoring vont permettre de rendre les soins pro-actifs. Ils permettront aussi de surveiller à distance le rétablissement des patients par exemple.

Décentralisé : Les patients prennent conscience de leur santé avec les objets connectés de santé, des questionnaires en ligne, des tests à domicile. L’analyse des données et leur gestion sont des facteurs clés de succès.

Personnalisé : Avec une meilleure connaissance des patients, les traitements sont personnalisés et peuvent l’être jusqu’à au niveau moléculaire. Ils sont aussi sélectionnés et optimisés au fur et à mesure du suivi avec l’intelligence artificielle.

Valeur des soins : les Etats et patient qui, in fine, paient pour les dépenses de santé recherchent à diminuer les coûts en gardant une excellente qualité de soin basée sur les progrès amenés par le digital.

Dans les facteurs déterminants pour la santé, l’accès aux soins et leur qualité ne pèsent que pour 20%. 30% des facteurs déterminants de l’état de santé d’un patient concernent ses habitudes avec notamment le tabac, le sport, le régime alimentaire ou la consommation d’alcool. C’est ainsi que les investissements vont s’intensifier progressivement vers la prévention et le bien-être.

Les géants du numérique s’impliquent dans le marché de la santé et commencent à couvrir ces 4 axes de développement en apportant leurs couches de R&D, d’intelligence artificielle, d’infrastructure et de lien avec les patients. Avec les startups, les rapprochements entre les solutions visent à créer des solutions complètes pour les parcours de soins.

Le numérique pour les patients, professionnels et hôpitaux

Les start-ups créent de nouvelles solutions digitales pour éliminer les points de friction dans le parcours des patients. Ces parcours sont toujours plus personnalisés et le patient devient lui-même acteur de son parcours.

Le parcours médical est lui aussi de plus en plus digitalisé depuis l’accueil du patient dans les structures de soin, l’aide au diagnostic et à l’intervention jusqu’au suivi du rétablissement post intervention.

Le digital permet aussi grâce à l’intelligence artificielle de formuler plus rapidement des médicaments et accélère leur mise sur le marché.

Comme vous avez pu le voir, le marché de la santé est en pleine mutation. Le numérique offre de nouvelles possibilités d’accès au soin et tente de réduire les coûts liés à la santé en apportant plus de proactivité et d’efficacité.

Pour découvrir comment les solutions Coreye peuvent vous permettre de vous inscrire dans cette mutation, consultez nos expertises Santé.


Vous aimerez aussi

2 #Santé
Design thinking santé parcours utilisateur
Le design thinking ne se limite pas à des personae… (4/4)

Le Design Thinking est une pensée design centrée sur l’utilisateur. 

Lire la suite
2 #Santé
security maganement illustration
Le RGPD appliqué aux données de santé

Pictime Groupe, en tant que société certifiée pour l’hébergement de données de santé (HDS), vous propose cette publication pour partager une synthèse de la vision du régulateur sur le RGPD appliqué aux données de santé.

Lire la suite
FR   |   EN